Certains sols forestiers des Vosges sont de plus en plus acides

Certains sols forestiers des Vosges sont de plus en plus acides

CERTAINS SOLS NATURELLEMENT ACIDES DU MASSIF VOSGIEN CONTINUENT DE S'ACIDIFIER

La majorité des sols du massif vosgien sont naturellement acides. Toutefois, les analyses faites entre 1970 et 1990 montrent clairement que le pH et le taux de saturation de nombreux sols vosgiens ont diminué durant cette période. Cette acidification n’est visible que sur les sols déjà acides en 1970 : 35% des sols étudiés sont passés du stade "acide" (Taux de Saturation entre 10% et 30%) en 1970 au stade "très acide" (TS inférieur à 10%) en 1990. Les sols moyennement ou très riches n’ont pas été affectés par ces changements. Une étude menée sur la période 1990-1996 montre que l’acidification continue de nos jours.

Voir l'acidification des sources

L'acidité du sol n'est pas seulement dépendante de la pollution atmosphérique : les sols sont modérément plus acides sous les conifères que sous les feuillus.

 

LES SOLS SONT PLUS ACIDES SOUS LES CONIFERES QUE SOUS LES FEUILLUS

Du fait de leur capacité à augmenter les dépôts atmosphériques acides, de leur feuillage plus acide et de la difficulté de leur litière à se dégrader, certains conifères conduisent à acidifier modérément les sols par rapport aux feuillus. Il s'agit notamment

Toutefois, cette acidification supplémentaire n'est pas très marquée puisqu'il s'agit en moyenne d'une réduction du pH allant de 0,2 à 0,3.

pH sol sous différentes essences

 

Copyright © INRA 2001, Tous droits réservés.

Date de modification : 31 janvier 2024 | Date de création : 11 octobre 2013 | Rédaction : Gregory van der Heijden